roche noire
Dans une optique d'économie globale au niveau communal, le maire de Saint-Paul Joseph SINIMALE a annoncé à la presse que les filets des Roches Noires allaient laissé place à des épouvantails.

La grande commune de l'Ouest est en difficulté économique et la rigueur est de mise pour tenter de redresser la barre. 400 000 euros c'est le coût annuel de maintenance des filets qu'il faut inspecter chaque jour, abaisser ou relever en fonction de la houle sans oublier les réparations. Dans le but donc de financer le voyage de la délégation  de 37 élus Saint-Pauloi pour le Salon National des Maires 2016 en septembre à Paris, la municipalité a voté une mesure phare qui sera appliquée dès la semaine prochaine. Cette mesure qui sera très observée au niveau mondial risque d'inspirer beaucoup d'autres acteurs si elle s'avère efficace.

Les filets de protection de la plage des Roches Noires seront décrochés définitivement et remplacés par des épouvantails. Ils seront ancrés sur des piliers marins qui dépasseront de l'eau. Avec aucun entretien si ce n'est une inspection annuelle d'un coût de 750 euros, c'est le jour et la nuit en matière de frais. Joseph SINIMALE affirme avoir tout prévu.

En effet une deuxième mesure sécuritaire viendra garantir la tranquillité des plaisanciers. Une radiocassette à pile disposée sur le sable de la plage diffusera en permanence des chants d'orques épaulards, le seul prédateur connu des requins. Ce qui fera évidemment fuir les derniers requins qui n'auraient pas vu les épouvantails.

L.O

Aller au haut