braquage saint denis
Le braquage d'une bijouterie de Saint-Denis aura mis peu de temps avant de connaître son épilogue. Jamais enquête n'aura été résolue aussi rapidement. Les suspects ont été appréhendés en seulement 15 minutes.

C'est en trébuchant sur le sac à dos oublié dans la bijouterie par un des 3 braqueurs, que le premier agent de la BAC arrivé sur les lieux fait une singulière découverte. Parmi la cagoule (qu'un des malfrats a visiblement oublié d'enfiler) et un carnet de liaison d'un individu qui semble être un étudiant en CAP Boucherie (du nom de Bryan Payet), un objet attire plus particulièrement l'attention du policier. C'est bien ce qu'il pense, oui c'est un GPS de la marque Tomtom. L'homme des forces de l'ordre connaît bien ce modèle car il en possède un aussi qu'il utilise pour ses vacances en métropole. Quand il explore la machine, une des deux destinations préenregistrées attire immédiatement son attention. Il entreprend alors de suivre les indications de l'appareil pour l'amener à la destination "la caz" (l'autre destination "bijouterie" présentant peu d'intérêt car il y était déjà). Le chemin est accompli en 15 minutes. L'homme surentrainé accompagné de collègues sonne donc  à la porte d'un appartement d'un immeuble voisin de la bijouterie. C'est un certain Bryan Payet qui lui ouvre. En arrière-plan le policier aperçoit le maigre butin sur la table du salon en train d'être réparti entre les 3 comparses. L'assaut est donné Payet s'évanouit sous le coup de l'émotion tandis que ses complices tentent la fuite par le balcon. Ils se ravisent rapidement et finissent par se rendre quand ils se rappellent qu'ils sont au dernier étage.

Le récit ne dit pas comment le suspect a réussi à retrouver son domicile sans son GPS.

Image : capture d'écran de la vidéosurveillance, exclusivité linfo.re.

L.O

Aller au haut