accident pétrel
Ulysse TRAMPÉ  est un homme assez malchanceux, déjà victime en 2015 du pervers sexuel du Grand Raid (cliquer ici), il a  connu cette fois une nouvelle infortune sur un sentier pédestre de La Montage.

L'homme de 41 ans originaire du port prépare dans son temps libre, la nuit après le travail, une grande course qui aura lieu en mai. Pour ce faire, équipé d'une lampe frontale, il arpente plusieurs sentiers de l'île. C'était sans compter sur le dispositif mis en place par la SEOR et LE PARC NATIONAL.

Du 5 au 24 avril, plusieurs communes de l'île jouent le jeu en éteignant le maximum de lumières pour protéger les pétrels. Ulysse TRAMPÉ a visiblement été la première victime collatérale de ce projet ambitieux. Hier soir vers 21h, il entreprend de rejoindre la capitale depuis La Montagne. Il s'équipe de sa lampe frontale pour pouvoir s'orienter dans le noir. Il n'a pas du tout conscience du danger qu'il encourt.

Dans la pénombre totale, l'éclairage artificiel arboré par le sportif attire irrémédiablement le volatile qui se détourne alors de son chemin vers l'océan. Le sportif qui ne se doute de rien prend l'oiseau à pleine vitesse dans la face. Le choc est d'une extrême violence. Il perd 7 dents au passage et se retrouve immédiatement dans le coma. Un autre sportif découvre son corps inanimé et prévient les secours.

Les chirurgiens s'affairent toute la nuit sur le malheureux, il a droit à une reconstruction faciale, le médecin parle de visage en puzzle. Son pronostic vital n'était plus engagé ce matin. La famille TRAMPÉ venue au chevet du blessé a annoncé sa ferme intention de porter plainte contre la Mairie de Saint-Denis pour l'extinction des éclairages publics.

Dans tout cela l'essentiel est assuré car le pétrel juvénile impliqué dans l'accident va très bien, il a été pris en charge par la SEOR qui le relâchera prochainement loin des éclairages. Notons que l'imprudence d'un coureur irresponsable qui n'a aucun respect pour la vie animale a failli couter la vie à un innocent petit volatile. Tout est bien qui finit bien.

L.O

Aller au haut