wifi air austral
Voilà un nouvel évènement qui ne va pas faire la polémique qui vise depuis des mois la compagnie régionale "Air Austral", après l'achat des 787 à un prix astral et les petits soucis à répétition sur ceux-ci.

Après le décrochage de la boîte noire d'un 787 qui est tombé sur le tarmac à l'atterrissage et le second modèle qui ne pouvait voler en cas de pluie, c'est cette fois les 777 nouvellement acquis et équipés de sièges luxueux et de diverses technologies, qui sont au centre d'un fait divers.

Depuis quelques jours le wi-fi haut débit est disponible à bord. C'est un jouant à Candy Crush en ligne que le petit Théo aperçoit sur son écran une icône en forme d'avion.

Curieux il clique sur celui-ci il reçoit alors un message qu'il doit confirmer "Voulez-vous prendre le contrôle de l'appareil via votre tablette ?". L'enfant confirme par un "Oui" et là se passe une chose incroyable. Le Boeing ne répond plus aux commandes du pilote mais aux mouvements des commandes du jeu de l'adolescent. Assez dégourdi le jeune ne s'affole pas et explore avec une grande dextérité les commandes simplifiées de l'appareil.

Devant la terreur du pilote qui ne contrôle plus rien et qui déambule en criant, le gosse finit par informer ce dernier de sa trouvaille, il n'est pas cru au début mais l'équipage finit par se rendre à l'évidence. Des manoeuvres sont tentées pour ramener le contrôle dans le cockpit mais cela semble impossible. Pas très doué à au jeu Candy Crush, le pilote n'a d'autres choix que de confier l'atterrissage d'urgence à l'aéroport d'Antananarivo au jeune Théo qui s'en sort de main de maître.

Le Bureau d'Enquêtes Aérienne attribut cet incident au dispositif de sécurité antiterrorisme testé en avant-première sur les avions d'Air Austral (dispositif développé par des ingénieurs Réunionnais d'Air Austral et financé par le Conseil Régional). Les responsables de la compagnie réunionnaise avaient simplement oublié de mettre un mot de passe sur l'application permettant de reprendre le contrôle d'un avion détourné.

L.O

Aller au haut