juliette florilèges
Voilà un lundi que Juliette AMPLIS, jeune étudiante réunionnaise de 20 ans en vacances dans l'île, n'est pas prête d'oublier. Ce premier jour de semaine à la fête du Tampon a bien failli être son dernier.

Il est 15h ce lundi 10 octobre, Juliette arrive à la fête avec ses amies avec qui elle passe la journée. Tout se passe normalement, et il y a cette nouvelle attraction "La catapulte infernale" qui est enfin opérationnelle et qui ouvre au public. C'est une nacelle de 30 places en forme de boule maintenue par des élastiques géants qui est prévue pour propulser dans les airs en toute sécurité les plus audacieux. Sensation garantie.

Celle qui étudie en métropole prend place, elle a de la chance car elle fait partie de la première session d'utilisateurs. Ses amies qui attendent leur tour filment la scène. Le départ est donné. Le manège décolle et sans que l'on ne sache pourquoi Juliette est projetée avec une extrême vélocité dans les airs. Elle est envoyée à plusieurs centaines de mètres en direction du centre-ville.

L'assemblée est médusée, ses copines sous le choc reprennent malgré tout leurs esprits au bout de 20 secondes et postent immédiatement la vidéo de l'envolée sur les réseaux sociaux en hommage à la disparue avec l'hashtag #flyingjuju. C'est le buzz mondial immédiat, plus de 6 millions de vue et 248000 partages depuis hier et ça ne fait qu'augmenter. Les commentaires de proches et d'amis se multiplient en hommage.

Line : "R.I.P ma Juliette tu nous manqueras à tous :( n'empêche z'avez vu sa tête quand elle disparaît au loin ah ah, impayable aller je partage ptdr".
Laurent : "Quel drame :( même si je reverrai jamais les 20 euros qu'elle me devait, allé je partage aussi <3 "

Les recherches se sont organisées pour retrouver la dépouille de la victime, en vain. Ce n'est que ce mardi matin que nous avons appris que la fille avait survécu grâce à un incroyable concours de circonstances et était rentrée chez elle.

En effet lors de sa descente fatale elle a (heureusement pour elle) atterri sur un stand d'un exposant Florilèges. D'abord freinée par la toile de tente du stand de fleurs, le reste de sa lourde chute a été été absorbé par les pots de petits arbustes très touffus. Après avoir dédommagé le vendeur pour ses pertes, la demoiselle prise de honte serait rentrée chez elle un peu sonnée en taxi.

La responsabilité du forain a été engagée dans l'accident, car dans un souci de rentabiliser rapidement son onéreux investissement, il avait remplacé une ceinture de sécurité manquante à la livraison par un élément provisoire qui s'est finalement avéré être élastique. Au lieu d'être maintenue dans la nacelle, la victime a donc subi une double accélération due aux élastiques du manège et à celui de sa ceinture, pour finir par décoller comme une fusée. Aucune plainte n'a été enregistrée pour le moment.

L.O

Aller au haut