duel car jaune
Le drame prend sa source ce lundi 16 janvier quand Hamadi FAOUZIA un Portois de 23 ans rentre de Saint-Pierre en bus, il n'a pas l'intention de payer son transport et le fait savoir avec virulence au chauffeur.

Le conducteur n'est pas impressionné et prévient par téléphone une équipe de contrôleurs qui interviennent à Saint-Louis, le jeune homme est alors évacué du bus et verbalisé, il jure alors de se venger du chauffeur. Il rentrera au Port en stop. D'après des révélations de proches, le Portois a très mal pris cet outrage et a alors imaginé une froide vengeance qu'il allait mettre à exécution ce jeudi 19.

Nous savons que Hamadi FAOUZIA voulait provoquer un accident de circulation en forçant le chauffeur de bus à aller dans le fossé pour pouvoir en découdre physiquement avec lui par la suite.

Il est 15h24, FAOUZIA sait que le bus de son désormais ennemi passe bientôt, sur son vélo BMX, il s'élance depuis le rond-point des danseuses en direction du Jumbo Sacré-Coeur sur la voie opposée après avoir aperçu de loin le Car Jaune.

Il sait que l'homme ne peut pas perdre son travail en percutant délibérément un cycliste, il a la certitude que le chauffeur va dévier sa course au dernier moment dans le fossé, il accélère selon les témoins à la vue du Car Jaune qui se rapproche. Quand le chauffeur aura dévié de sa route, il démontrera sa lâcheté et aura perdu son honneur. Mais le bus ne décélère pas, FAOUZIA non plus. Des amis du Portois filment la scène et décrivent la bravoure du jeune sur son destrier.

Malheureusement le chauffeur ne déviera pas son poids lourd ni ne ralentira pour la simple raison qu'il était gêné par le soleil sur cette portion et n'avait pas du tout vu FAOUZIA qui ne devait pas se trouver là.

Le choc est d'une extrême violence, l'homme est encastré dans la carlingue du bus. La puissance de l'impact évacue de son corps la totalité de ses organes internes par ses orifices naturels en laissant son corps étrangement intact. Les organes sont étalés sur la chaussée. 100% du sang de la victime quitte son corps en une fraction de seconde à travers les pores de sa peau, pour dessiner sa silhouhette très distinctement sur l'avant du véhicule de transport public.

Ironiquement c'est par la ligne "Saint-Pierre par les Hauts" que Hamadi FAOUZIA se présentera au ciel devant Saint-Pierre pour son jugement dernier.

Tout le monde s'accorde à dire que même si le Portois est mort de manière lamentablement bête, il est parti par la grande porte en gardant son honneur intact car il n'a pas dévié sa trajectoire prouvant de ce fait sa valeur et son courage. Quelque part il a eu sa vengeance car il n'a pas cédé.

Le médecin légiste dépêché sur place devant l'évidence de la cause du décès a ordonné la restitution immédiate du corps et des organes à la famille dans deux boîtes séparées, sans autopsie complémentaire.

L.O

Aller au haut