maccabi
L'interdiction d'emprunter la Route du Littoral en 2 roues ou à pied est clairement en vigueur, avec des panneaux de signalisation en 4 par 3 l'indiquant. Mais Alibert GONTHIER choisit d'ignorer ces mises en garde.

L'homme sait qu'il va prendre 40 minutes de plus pour rejoindre son domicile à Saint-Paul depuis Saint-Denis s'il passe par La Montagne. Il n'hésite pas une seconde et se lance sur la NRL au guidon de son scooter 125. Le CRGT (Centre Régional de Gestion du Transport) a été informé par Météo France que des vagues atteignant les 6 mètres peuvent menacer les usagers de la Route en Corniche.

C'est presque à hauteur de La Grande Chaloupe que l'incident se produit. GONTHIER reçoit un projectile en plein visage venant semble-t-il de la mer. Son casque qui ne couvre que le haut de son crâne ne fait pas son office, le conducteur perd l'équilibre et tombe sur la chaussée humide, sa chute est légère car il était à faible vitesse et sa tenue de motard le protège des brûlures. Pour autant il est inconscient à cause de l'impact. Les témoins sont unanimes, il s'agit d'un maccabi d'environ 1 KG projeté par la houle en dehors de l'eau. Le poisson est venu involontairement gifler le cyclomotoriste.

"Le maccabi est un poisson commun des eaux réunionnaises connu pour sa chair fine et savoureuse en cari. Il est de la famille du mérou. Les scientifiques le différencient de ses cousins grace à sa ressemblance naturelle avec Jean-Paul VIRAPOULLE."

Les automobilistes descendent immédiatement de voiture pour secourir GONTHIER mais ils doivent vite remonter dans leur véhicule car une lame recouvre soudainement la route emportant avec elle le corps de l'individu inconscient. Les automobiles sont secouées mais résistent bien. Des agents de la Direction des Routes de passage au même moment assistent impuissants à la scène depuis leur fourgon surélevé, GONTHIER est en partance pour le large.

Et là un fait incroyable se produit, alors que tout semblait perdu, une lame encore plus impressionnante que la précédente ramène la dépouille de GONTHIER pour la projeter au-dessus du fourgon des agents d'entretien de la route, ça a fait "BONG" dira un des passagers. Les hommes ont tout de suite conscience qu'ils ont une occasion unique de sauver le motard avant qu'une autre lame ne l'emporte à nouveau. Ils accélèrent et se mettent à l'abri à Grande-Chaloupe avec GONTHIER sur le toit. Miraculeusement l'homme est indemne et reprend conscience, les fonctionnaires l'aident à redescendre. Il réalise alors qu'il a mis sa vie inutilement en danger et s'en sortira avec une contravention.

Cette anecdote n'est pas sans rappeler de précédents faits divers ou un car jaune a eu son pare-brise avant éclaté par un "burgo" (coquillage comestible) aussi projeté par la houle, ou encore le cas de ce passager imprudent d'une voiture qui a perdu un oeil, perforé par un "pêche-cavale" lancé à 200km/h, alors qu'il circulait vitre ouverte.

(Le maccabi serait quant à lui reparti au large en bonne santé.)

L.O

Aller au haut