chr
Cette histoire peu singulière s'est jouée hier à Saint-Pierre vers 9h00. Le scénario qui aurait pu être digne d'un mauvais canular est pourtant tristement réel. Les auditeurs de Freedom n'en reviennent pas.

Tout commence à Pierrefonds par un banal accident domestique. Pierrot Ethève célibataire de 36 ans taille ses haies armé d'une hache. Il décide alors d'élaguer son papayer. La suite est prévisible, il vise et frappe une branche de toutes ses forces. Le coup est trop puissant pour la fragilité de l'arbre. La lame traverse le végétal comme un couteau traverse du beurre, il n'a pas le temps de freiner l'outil. Celui-ci vient se loger dans l'extrémité de son pied droit, lui faisant sauter au passage 3 orteils. La douleur est vive. Il parvient à ralentir l'hémorragie en se faisant un garrot avec du fil de pêche. Il mettra 30 minutes à retrouver les morceaux dans la végétation.

C'est là que les choses deviennent floues. Bien qu'il dispose de deux téléphones et du dernier annuaire au cas où il ignorerait les numéros d'urgence, il choisit malgré tout d'appeler Radio Freedom afin d'obtenir de l'assistance. Vers 9h30 il commence à essayer d'avoir la ligne, ça sonne sans arrêt et personne ne décroche. Le temps passe et il continue de se vider lentement de son sang malgré le garrot en fil de pêche qui avait été conseillé des mois plus tôt par Turpin un fidèle auditeur de Freedom. 10h30... 11h30... 12h30.... c'est finalement vers 15h20 qu'il finira par avoir la ligne, c'est enfin le soulagement pour Mr Ethève. Il tombe sur Bobby. Celui-ci est alors estomaqué par les révélations de l'auditeur mutilé. L'animateur est furieux : "Mais pourquoi diable ne nous avez-vous pas appelé plus tôt ?".

L'antenne est mobilisée immédiatement. Chacun y va de son conseil pour aider Pierrot. On entend de tout, tisanes, autogreffe, pansement à base d'herbes médicinales, se mettre une pièce sur le front, conserver les bouts dans de la glace, et diverses techniques. C'est finalement quand Mr Ethève perdra connaissance à l'antenne qu'un auditeur proposera une nouvelle idée, celle d'envoyer les pompiers à son domicile. Il sera localisé par les forces de l'ordre à l'aide de son numéro de téléphone.

Il est pris en charge vers 17h30 par le SDIS et est conduit dans un état grave à l'hôpital de Saint-Pierre. Il sera sauvé de justesse par l'équipe médicale. Le chirurgien responsable de l'opération a confié que s'il était venu directement à l'hôpital même en marchant, il y avait 90% de chances de pouvoir lui regreffer ses orteils mais là c'était impossible, en plus conservé dans de la glace à la vanille.

A son réveil, le Saint-Pierrois confiera qu'il ne regrette rien car c'était la première fois qu'il avait l'antenne depuis des années qu'il essayait. Ca a été son moment de gloire avouera-t-il avec fierté.

L.O

Aller au haut