miracle pain
Nous sommes, le vendredi saint, jour de commémoration de la Passion du Christ. Monsieur Bernard, fervent croyant, juste après le chemin de croix et la messe décide de s'offrir un sandwich.

Le choix du Saint-Paulois d'une trentaine d'années se porte sur un des nombreux bars du front de mer de Saint-Paul. Il est environ 18h30, Bernard a une préférence pour l'américain-bouchons ketchup mayonnaise, il passe donc sa commande.

Les choses vont aller vite. Quand le tenancier du bar lui livre son sandwich, il est d'abord mécontent car celui-ci est visiblement trop cuit. Il se plaint au professionnel en lui faisant remarquer qu'il n'avait que ça à faire que de surveiller ce sandwich "Ce n'est pas non plus de la haute gastronomie ou de la nanotechnologie, juste empêcher un simple sandwich de brûler devrait être à la portée du dernier des idiots". Après quelques menaces et insultes du professionnel de l'alimentation à son encontre Viviano (prénom du Monsieur) finira par se contenter de son Américain presque carbonisé.

C'est après que le fromage de son pain ait finalement un peu refroidi qu'une forme étrange apparaît. Il y regarde de plus près, non le doute n'est pas permis, c'est le visage du Christ. Il prévient d'autres clients attablés autour de lui pour avoir leur avis. Bien qu'un groupe de jeunes reconnaisse plutôt dans l'apparition le chanteur Kaf Malbar, toutes les autres personnes présentes sont d'accord pour identifier le visage du Fils de dieu.

Un attroupement se forme spontanément autour du Miracle, les photos du prodige sont vite relayées sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram. Un homme propose 900 euros à Bernard pour l'acquisition de son sandwich bénit. Celui-ci refuse immédiatement. Il se sent investi d'une grande mission et ne compte pas céder l'objet miraculeux. Dès le samedi matin, rendez-vous a été donné à des milliers de croyants via les réseaux sociaux sur la plage de la baie de Saint-Paul pour contempler la forme sacrée, ils seront au rendez-vous.

Pour seulement 5 euros, vous pouvez contempler le visage de Jésus dans le fromage gratiné (désormais sous verre) et vous avez droit à une imposition des mains par Viviano Bernard en personne qui se fait désormais appeler par le nom apaisant de "Petite Fleur Aimée".

Interrogé en direct sur les ondes de Radio Freedom par le reporter spécial Turpin, "Petite Fleur Aimée" conseille à tous les Réunionnais de venir approcher la grâce. Il a passé de longues minutes à décrire son amour des nouvelles générations qui seront le fondement de l'église du futur, il a longuement insisté au micro sur le fait que tout parent raisonnable devrait y amener leurs enfants pour qu'ils reçoivent directement l'esprit Saint.

L.O

Aller au haut