mh370Jean-Paul Virapoullé et Didier Robert sont actuellement entendu en visioconférence par les enquêteurs du FBI pour dissimulation de preuves et entrave à enquête internationale concernant le crash du MH370.

Tout est parti des images saisies par les forces de l'ordre d'une caméra infrarouge disposée sur les lieux de la découverte de l'aile d'avion par la SEOR. La Société d'Etudes Ornithologiques de la Réunion observait cette zone pour une analyse des principaux lieux d'échouage des pétrels de barau.

On y voit clairement 2 individus finalement identifiés (grâce à des éléments matériels trouvés sur place) comme étant Jean-Paul Virapoullé et Didier Robert se mettre à l'eau en tenue de plongée. Quelques secondes plus tard apparaît à la surface de l'eau un objet blanc volumineux. La suite est connue. Devant les preuves accablantes, ils passent aux aveux.

Virapoullé confie aux enquêteurs qu'il a en réalité collecté le bout d'aile l'année dernière quelques jours après la disparition du vol de la Malaysia Airline alors qu'il s'adonnait en solitaire à la pêche. Ne pouvant le sortir seul de l'eau il décide de lester l'objet afin d'en rendre la découverte impossible.

Il explique son geste par le fait qu'il gardait cet atout dans la manche pour pouvoir se faire oublier quand il aurait fait une grosse connerie politique ou que les choses iraient mal sur sa commune. Le secret est lourd à porter et il se confie à son ami de toujours Didier Robert qui flaire lui aussi une occasion en or de tirer avantage de la situation.

Personne n'ignore qu'à l'instar d'un François Hollande alignant bourde sur bourde, le siège de Didier Robert est plus que menacé à la Région avec Huguette Bello et Thierry Robert en embuscade.

Le président de Région attendait le bon moment pour faire parler de la Réunion à l'échelle internationale et redorer le blason de l'IRT si durement critiqué ces derniers temps.

C'est sous la pression de Virapoullé dont la commune a pris feu en début de semaine que la date du 29 juillet est choisie. Le maire de Saint-André souhaite se faire oublier et faire parler de sa commune à feu et à sang de manière positive pour une fois. Robert quant à lui compte bien profiter des retombées médiatiques mondiales de la mise en avant de l'île au niveau touristique afin de garder son siège d'élu.

Mais Mr Virapoullé refuse catégoriquement de se mettre à l'eau seul de nuit pour libérer l'objet caché en raison du risque Requin. Il convainc Le président de Région de l'accompagner pour effectuer son forfait. Didier Robert accepte à contrecoeur.

Malheureusement pour les 2 complices d'un soir, leur petit manège a été capté par une caméra et ils doivent maintenant rendre des comptes, l'enquête ne fait que commencer.

L.O

Aller au haut