didier thierry robert
C'est lors de leurs joggings respectifs que Didier Robert et Thierry Robert tombent fortuitement nez à nez ce lundi sur le front de mer Dionysien. Ni une ni deux, l'air s'électrise et une envie d'en découdre se fait sentir.

Il est bien loin le temps où les deux hommes posaient amicalement ensemble (voir photo). Des témoins racontent : ce jour-là, comme toujours aucun n'impressionne l'autre. Didier Robert (connu pour être ceinture noire de karaté et personnellement coaché par son Champion du Monde de garde du corps, Manu Payet) est très confiant quant à l'issue de la joute. Mais Thierry ne baisse pas les yeux, il est lui-même l'élève de Rickson Gracie et mérite amplement sa ceinture rouge de Jiu-Jitsu Brésilien.

On raconte que Didier peut briser une planche par la pensée et que Thierry soumet régulièrement son maître à l'entrainement, mais personne n'en a jamais été témoin.

Thierry : "A ou ti coq, garde pas moin coma gars, na bougue la disparaite pou moin que ça".
Didier : "Bien évidemment, mi sa bate un pied dans ton ki tellement fort lé possible mi perde mon soulier".

Au moment où l'affrontement semblait inévitable, l'arrivée salutaire d'Huguette Bello aussi en séance sportive apaise la situation.

Huguette : "Oté zot deux là zot sa pas bataillé sérié devant toute de moune ? ou alors fais ça dans un coin té, kossa zélecteurs sa penser ? Mi propose à zot d'en découdre autrement, za point la honte vraiment zot la hein, enfin lé pu à prouver ça".

C'est là qu'un accord est trouvé. Didier et Thierry qui sont restés de grands enfants vont en découdre sur Playstation 4 au meilleur des 3 jeux. Pour corser l'affaire, le perdant ne se présentera pas aux régionales fin 2015. Thierry choisira TEKKEN 6. Didier sélectionnera quant à lui, Call of Duty (advanced warfare). Huguette désignée comme arbitre a imposé Pro Evolution Soccer 2015 pour la manche finale en cas d'égalité.

La presse est conviée à l'affrontement final. Comme prévu Thierry Robert prend l'avantage sur Tekken. C'était au meilleur des 20 parties. Mené 19 à 0, Didier Robert parviendra à sauver l'honneur sur la dernière partie en terrassant son adversaire pendant que celui-ci avait lâché la manette pour se désaltérer au bar. Thierry entame alors une "danse de la victoire" pour fêter son succès écrasant accompagné de 15 PERFECTS. Didier est humilié et profère alors une menace à son adversaire. "Mi sa détruit à toué su "Call Of" pess gros mangue à terre".

Dans la seconde manche, Didier Robert met ses menaces à exécution. C'est une pluie de balles, de grenades et d'ogives qui s'abattent sur le Député-Maire de Saint-Leu. Il n'a pas le temps de respirer. La défaite est aussi humiliante. A la fin du Deathmatch qui les oppose, le Président de la Région l'emportera par 32 frags à zéro. L'assemblée observera très clairement une larme couler de l'oeil du Saint-Leusien. Le dionysien ponctuera son triomphe par un "ou veut encore ou bien ou la gagne assez ? pess cari va".

Tout se jouera donc sur une partie de PES 2015. On sent l'odeur de la haine et de la testostérone dans la salle Candin qui accueille le combat. Les militantes des 2 camps sont au bord de l'évanouissement, si elles pouvaient elles donneraient leur vie pour la victoire de leur leader. On entend descendre des tribunes des "Mi aime a ou Thierry" ou des "Didier épouse moi !!!".

La partie est lancée. Contrairement aux deux précédentes manches, la lutte est serrée. Les deux rivaux se rendent coup pour coup. Le niveau est très élevé, plus que dans la finale du dernier mondial de PES. Les buts se suivent ainsi que les arrêts spectaculaires. Il reste 30 secondes au chronomètre. Didier robert savoure déjà sa victoire, il est solidement campé en défense avec un but d'avance. Thierry qui ne lâche rien décide de tenter le tout pour le tout. Il passe la balle à son gardien. Et là l'impensable se produit. Il entreprend de faire monter son gardien en attaque. Il fait preuve d'une dextérité incroyable. Il drible toute la défense de son adversaire. Il élimine tous les défenseurs. Il est maintenant face à face avec le gardien de but. Il l'élimine à son tour d'un passement de jambes. Le but est vide, il ne lui reste plus qu'à pousser la balle au fond des filets. Il ne tire pourtant pas. Il tient d'abord à faire 5 jonglages pour marquer de la tête.

C'est l'équilibre parfait sur toute la bataille. Une manche partout et match nul dans la 3ème. Visiblement il n'y aura que les urnes pour départager les 2 mastodontes.

L.O

Aller au haut