virapoulle reserve marineL'intervention télévisée très engagée du maire Jean-Paul VIRAPOULLE n'aura pas échappé à grand monde ce mardi quelques heures après le drame de Saint-André.

Rappelons que dans un discours télévisuel tranchant, l'homme de l'Est aurait vertement critiqué la Réserve Marine ainsi que le monde scientifique qui y est lié, une intervention accueillie de manière contrastée et qui n'aura pas favorisé l'apaisement 

Des éléments peuvent faire penser que VIRA aurait joint les gestes à la parole. L'enquête a avancé à grands pas et les premières constatations révèlent que ce serait directement l'homme politique Saint-Andréen qui aurait fait le coup en main propre.

En effet les enquêteurs cherchent encore à comprendre pourquoi le téléphone portable de l'élu a été triangulé exactement sur les lieux de l'acte de vandalisme, environ à l'heure estimée du délit. Accusant dans un premier temps son chauffeur qui aurait selon le maire agit seul et qui détenait sûrement son téléphone oublié dans le véhicule, Vira peine quand même à expliquer la présence également sur les lieux de ses lunettes et de sa carte d'identité.

Rappelons que les vandales avaient été dérangés par des riverains et avaient dû prendre la fuite précipitamment à bord d'une grande berline qui n'avait pas pu être identifiée. Là encore le politicien affirme qu'il possède plusieurs pairs de lunettes qu'il a pu égarer n'importe où et n'importe quand et que cela ne prouvait rien et qu'on a dû lui voler ses papiers pour lui faire porter le chapeau en les disposant sur place.

Dernière chose que Jean-Paul Virapoullé devra expliquer pour sortir de garde à vue, comment se fait-il que plusieurs éléments incendiaires de type cocktail Molotov non déclenchés retrouvés sur place portent ses empreintes digitales ainsi que des traces de son ADN.

T.O

Aller au haut