dodo
La grève des employés des brasseries de bourbon cause décidément des ennuis dans un rayon plus large que celui de la société. En effet un fan de la marque menace de mettre fin à ses jours s'il n'a pas de dodos.

Depuis l'arrêt des chaînes de production en début de semaine, le circuit de distribution local est totalement perturbé et tous les stocks ont été rapidement épuisés. Iréné Fontaine (nom d'emprunt) est un alcoolique notoire bien connu à Saint-Paul. Le bar qu'il fréquente avec assiduité depuis maintenant 27 ans est dorénavant en rupture complète de DODOS, la bière préférée de l'individu. Le manque commence à se faire sentir, Iréné est pris de tremblement.

Ce jeudi 14 mai, Il ne voit qu'une alternative, munie de sa banderole personnalisée il se rend sur le viaduc de Saint-Paul d'où il menace de se jeter si les chaines de productions ne sont pas immédiatement relancées. Selon ses dires, il mène un combat à plus grande échelle ! Il se bat pour lui mais aussi pour tous les autres "boit-sans-soif" de l'île qui souffrent autant que lui de cette situation.

Il fait part de ses revendications et de ses attentions sur Radio Freedom. Immédiatement la circulation est bloquée et les négociations commencent par les forces de l'ordre... Un compromis est tenté par le négociateur, on propose à Iréné de lui acheminer des bières d'une célèbre marque originaire de Maurice, sa réaction est violente :

Iréné Fontaine : "A zot zot y veut vraiment mi suicide hein lé sur ça ! Un Fénix té ?? Zot la bien garde a moin la ? pouquoi pas un Tsingtao tant que zot y lé ? Foute a moin mon Dodo sinon mi saute !"

Le désespéré sera finalement arrêté par les forces spéciales de la gendarmerie grâce à un ingénieux stratagème. La rupture complète étant réelle sur toute l'île, le négociateur a fait croire à Fontaine que les bouteilles qu'il avait préalablement remplies d'eau et grossièrement recapsulées puis disposées au milieu de la chaussée étaient de vraies bouteilles de DODO. Lorsque le forcené vient récupérer son butin il reçoit un tir de Gomm Cogne qui l'assomme légèrement sans le blesser, il est alors maitrisé et transféré à l'hôpital pour examen puis en cellule.

Il n'aura malheureusement pas réussi à faire débrayer les grévistes.

L.O

Aller au haut