référendum saint louis
Quel Réunionnais ne s'est jamais posé cette question à un moment de son existence ? Une association pour "la préservation de la culture Réunionnaise" crève enfin l'abcès et lancera bientôt un référendum.

Cela intéresse au plus haut point les Réunionnais dans le climat de tensions actuelles qu'on connaît tous. Ce référendum aura pour but de répondre à ces multiples interrogations que l'on peut qualifier de légitimes :

- Y a-t-il trop de Saint-Louisiens à la Réunion ?
- Faut-il en limiter l'expansion et quels moyens employer ?

"Depuis des années le phénomène ne fait que s'intensifier, un peu comme une invasion lente, on croise de plus en plus de personnes originaires de Saint-Louis ailleurs qu'à Saint-Louis. C'est difficilement supportable" lance un membre actif de l'association.

"On se sent envahie, on n'est plus chez nous" affirme Robert Mussard le président de l'association "Identité 974" qui reproche aux Saint-Louisiens leur trop grande différence avec les Réunionnais. "Nous n'avons pas les mêmes valeurs" ajoute-t-il.

"Chaque jour ils empiètent un peu plus et de plus en plus d'autres villes commencent à ressembler à Saint-Louis. C'est la faute aux Saint-Louisiens, ils exportent leurs défauts!" commente Gérard Ethève le premier secrétaire de l'association.

L'association met aussi en cause les Saint-Louisiens dans l'explosion du chômage local et estime qu'ils volent beaucoup d'emplois aux Réunionnais. L'association dénonce aussi le fait que Saint-Louis vole aussi les allocations des bons Réunionnais et coûte très cher à la collectivité qui investit beaucoup pour rénover les structures publiques que les habitants passent leur temps à détériorer ou détruire.

Ce référendum à l'échelle régionale aura lieu courant novembre et en fonction du résultat, des mesures pour limiter la prolifération du phénomène seront proposées au gouvernement.

Robert Mussard répond par avance à ses détracteurs qui l'accuseraient de Saint-Louisienphobie : "J'ai un ami qui est l'ami de quelqu'un qui a déjà vu quelqu'un qui a un ami Saint-Louisien, ça prouve bien que je ne suis pas Saint-Louisienphobe".

NB : Les Saint-Louisiens ne pourront participer au référendum ou alors ils devront donner procuration à un Réunionnais qui votera à leur place.

L.O

Aller au haut