coupure eau
Des pénuries d'eau se font ressentir un peu partout dans l'île à Salazie, à Saint-Paul ou encore à Saint-Benoît, l'été est là et les nappes phréatiques sont au plus bas en attendant les pluies de janvier.

C'est en urgence le 27 décembre que les techniciens de "L'Office De L'Eau" se sont réunis pour faire face à cette nouvelle période de sécheresse. Les agents en charge de la gestion de cette denrée vitale qu'est l'eau ont d'abord pensé à un "mode de distribution dégradé" occasionnant des coupures proportionnées dans chaque secteur de l'île comme il est coutume de procéder.

Mais c'était sans compter sur la bonne idée d'un jeune technicien nouvellement diplômé et embauché qui a proposé avec des calculs et simulations à l'appui, de couper l'eau uniquement dans le quartier du CHAUDRON de manière indéfinie jusqu'à remplissage des nappes phréatiques courant 2017, afin que la distribution reste fluide dans tout le reste du réseau d'eau de l'île.

L'idée est accueillie avec enthousiasme et votée à l'unanimité. Le directeur de l'agence de "L'Office De L'Eau" Bernard FONTAINE profitera en fin de séance pour saluer le sacrifice des chaudronais afin que le reste de la communauté puisse garder un plein accès fluide et confortable à l'eau car il est important de bien s'hydrater en période de chaleur. Grâce à eux les piscines, jaccuzis et arrosages automatiques pourront fonctionner normalement.

Pour pallier l'absence d'eau, les habitants du CHAUDRON sont invités à recycler leur urine (attention malgré tout car à forte dose l'urine devient toxique). Ils sont également invités à tendre des sachets plastiques sous leur balcon pour tenter de capter de l'eau de pluie si jamais il venait à pleuvoir. Mais la meilleure alternative proposée par "L'Office De L'Eau" reste ces vidéos trouvées sur Youtube montrant comment fabriquer des désalinisateurs artisanaux à l'aide d'objets courants afin que les Chaudronais puissent tenter de boire de l'eau de mer en cas de soif.

L.O

Aller au haut